Catherine Ethier

En mars 2020, la femme en jeans a regagné son modeste bungalow, humble devant les éléments, déterminée à te revoir (un jour. Peut-être. Elle ne savait pas, elle n’est pas devin). À cette époque précise, elle était en colère et caressait (aussi) l’envie de danser. Cette fois, elle rêve d’être applaudie. Et elle a bien l’intention de revendiquer son droit. Traumavertissement : probabilité élevée de dissection de porc.